mardi 13 décembre 2016

Dernière minute : Dura lex, sed lex

Nous savons désormais que l'équilibre des comptes du spectacle Son et Lumières du château de La Palice sera plus qu' hasardeux, reposant sur l'espoir d'obtenir une subvention européenne qui n'arrivera peut-être jamais... Les seules solutions avancées pour l'heure sont de rajouter des animations périphériques coûteuses et d'augmenter la grille tarifaire. Bref, Sisyphe va finir par se faire écraser par son rocher. Dommage l'idée de départ était pourtant intéressante. Mais il y a plus surprenant. En parcourant le dernier compte-rendu de réunion du Conseil communautaire, nous avons pu noter qu'une opération de vote a été réalisée en parfait désaccord avec les recommandations de la jurisprudence administrative en matière de prévention des conflits d'intérêts. En effet, le 1er décembre dernier, M. le Président de la Communauté de communes a pris part aux débats et au vote portant sur un avant-projet de convention devant lier la SCP du Château de La Palice (dont M. le Président de la Com com est le gérant) et la Communauté de communes. En aucun cas, un élu, participant à la gestion d'une Société Civile ou financière, ne peut participer à un vote pouvant engager les intérêts de celle-ci. Il est impératif que le Conseil communautaire clarifie ce point en toute urgence. 


Stéphane HUG

samedi 3 décembre 2016

Sainte Barbe 1904

Article paru dans Le Républicain de Lapalisse du 11 décembre 1904
La Compagnie des Sapeurs Pompiers lapalissois en 1910 commandée par le Lieutenant Henri Coursol, au centre du premier rang avec un sabre de parade (collection privée)
S. HUG